Vous souhaitez changer de syndic de copropriété, nous vous informons et vous conseillons sur les démarches à suivre...

Notre processus en 4 étapes vous permet de vous simplifier les démarches.

Depuis 2009 www.changerdesyndic.com donne des conseils et astuces pratiques aux copropriétaires qui souhaitent réussir leur changement de syndic.

Ainsi ce sont aujourd’hui plusieurs milliers de copropriété qui ont changé de syndic grâce à www.changerdesyndic.com.

Tous ces échanges nous permettent de tirer deux conclusions intéressantes :

La première est que les copropriétaires ne changent pas syndic pour des considérations financières seulement.

Une volonté de changement est motivée par un rapport qualité prix. « Le syndic n’est pas efficace et en plus il est cher ». En revanche un bon syndic, même si il semble cher, n’est presque jamais mis en concurrence. Tout ceci est assez logique. Un syndic pour être performant devra passer du temps pour bien gérer une copropriété et le temps passé à un coût. En plus si l’on considère que globalement les frais d’administration représentent 1/5 de l’ensemble des charges un bon syndic pourra jouer les 4/5 des charges restantes. Un syndic bon mais cher pourra donc en fin de compte coûter moins cher aux copropriétaires.

La seconde est que le changement de syndic accompagne souvent un changement humain.

Du petit syndic local au grand groupe national tous les syndics peuvent être amenés à voir des copropriétaires les quitter. La notion Intuitu Personae de notre législateur est vraiment la notion clef de la gestion de la copropriété. Un syndic de copropriété c’est avant tout un homme ou une femme. Si cette personne change trop souvent le ressenti des copropriétaires est très négatif « J’ai changé trois fois de gestionnaires ces cinq dernières années » abouti dans 90 % des cas à « je souhaite changer de syndic pour obtenir un gestionnaire stable ». La tâche pour les syndics se complique lorsque l’on sait que la profession n’attire pas beaucoup de candidats motivés par ce métier difficile. Ainsi dans certaines villes nous assistons à la valse des bons gestionnaires entre les différents syndics, valse des gestionnaires suivie de la valse des copropriétés.

Les copropriétaires sont donc prêts à payer le juste prix pour un syndic efficace gérant leur copropriété sur du long terme.

Le contenu du site est tiré de l’expérience de syndics de copropriétés et de copropriétaires qui ont assisté à des changements de syndic « ratés »

- Présentation de candidature spontanée en assemblée,
- Projet de contrat non joint à la demande de mise à l’ordre du jour,
- Syndic candidat non prévenu,
- Assemblée générale terminée sur le trottoir,
- Peur que tout cela soit finalement trop compliqué…

Le changement de syndic est une étape importante dans la vie d’une copropriété.

Depuis 2009 le législateur est intervenu à deux reprises sur le changement de syndic, par la loi ALUR du 24 mars 2014 puis dernièrement par la loi MACRON du 06 Août 2015.

Nous retiendrons de la loi ALUR l’introduction de la notion de mise en concurrence et le contrat type de syndic et de la Loi MACRON l’assouplissement de la mise en concurrence et dans certains cas la possibilité donnée à un copropriétaire de convoquer une assemblée générale et d’éviter les frais d’une administration judiciaire.

Le contrat de syndic type permet de son côté de rendre la comparaison des offres de syndic plus faciles.

L’assouplissement des conditions de mise en concurrence apporte une nouvelle notion, celle d’un vote obligatoire de l’assemblée précédent l’échéance de la mise en concurrence sur la réalisation de la mise en concurrence. Il devient obligatoire pour les copropriétaires de statuer sur la mise en concurrence du syndic.

En prenant le soin de sélectionner un syndic qui répondra à leurs critères de sélection, les copropriétaires ont toutes les chances d’être satisfaits du changement effectué et du travail du nouveau syndic.

Bien sûr il y a aussi des copropriétaires qui ne comprendront jamais les contraintes de l’activité du syndic et qui ne pourront jamais être satisfaits, ceux là sont-ils vraiment faits pour vivre en copropriété ?

Ainsi les quelques 650 000 copropriétés françaises devraient trouver « chaussure à leur pied » pour la gestion de leur copropriété.

En règle générale les syndics de copropriétés sont des professionnels consciencieux assurant un travail difficile que d’ailleurs peu de personnes aimeraient effectuer. Presque tous les copropriétaires disent ou diront un jour à leur syndic : « je n’aimerai pas faire votre métier ».

Comme dans tous les secteurs d’activité, il y a aussi des syndics peu recommandables et c’est généralement ceux qui font paraître le plus d’articles et qui jettent le discrédit sur une profession sérieuse.

Pour réussir le changement il faut deux parties, un syndicat des copropriétaires désireux de changer de syndic et un syndic intéressé par la reprise de la copropriété considérée.

Pour cela www.changerdesyndic.com permet aux copropriétaires désirant changer de syndic et aux syndics de copropriété prêts à accueillir de nouvelles copropriétés de se rencontrer afin d’étudier ensemble leur possible collaboration.

SUIVANT

Vous êtes copropriétaire...

Trouver votre nouveau syndic rapidement et facilement grâce à www.changerdesyndic.com. Remplissez notre questionnaire, un conseiller www.changerdesyndic.com étudiera votre demande et vous mettra en relation avec des syndics disponibles pour étudier la reprise de votre copropriété.

Vous pourrez ainsi rencontrer des syndics candidats, choisir celui qui répond le plus à vos besoins et présenter sa candidature lors de votre prochaine assemblée générale.

C’est simple, efficace, gratuit et sans engagement.

Recevez des propositions pour gérer votre copropriété. C'est simple, gratuit et efficace.

> INSCRIVEZ-VOUS !